Une note blanche

Une note blanche au fil de mes découvertes. Une façon de noter noir sur blanc mes coups de coeur. De la déco, du design, de l'art ... et un tas de futilités !

17.06.15

6 ans de blog

 

La vache ! le blog a 6 ans. Oui bon et alors. 

En fait je me souviens de la date car le 17 me porte toujours la poisse, et que c'était un jour de juin, avec une belle atèle au poignet entre deux contrôles Sécu. La joie d'avoir une chef sans coeur qui m'offrait déjà la chance de travailler 6 jours sur 7, "avec votre salaire, vous pouvez de toute façon pas partir en week-end". Si ! pauvre tache ! 

C'est donc dans un contexte de main en vrac que j'ai ouvert ce blog. Le blog de bras main cassée. 

Alors on va jouer au flashback (ça doit faire des plombes que ça ne s'emploie pas, même feedback ça doit être périmé, on dit quoi ?).

Midinette a pointé son caractère fin 2010 dans mon ventre même pas plat. Vous le sentez la fille qui saute de 2009 à je-suis-devenue-mère-j-ai-trouvé-un-sens-à-ma-vie-avant-j-etais-cantonnée-au-69. Mouarf !

Midinette est tellement une bombe que ça ne s'oublie pas. Séisme, tsunami, tout ce que tu veux !

Déjà dans le bide, elle annonçait la couleur : ça va bouger !

Depuis la fin de grossesse, soit 4 ans, je ne dors plus. Peut-être une nuit par ci par là, mais 6 heures d'affilée, c'est le saint Graal. 

Coucher en big after pour un nourrisson, en permission de minuit pour petite fille qui marche, pour enfin nous offrir l'option "film de deuxième partie de soirée" depuis septembre. 

Et puis il y a eu l'école de la vie qui a trouvé l'enfant trop ceci, pas assez cela. Hop montre ton zèbre à tous les spécialistes. Drôle de bête, bête de compét' même. Bonus : passe tes congés à aller voir les spécialistes et faire brûler des cierges pour déménager, avoir un(e) pote instit qui pourrait la prendre sous son aisselle aile. 

Tiens en parlant de déménagement, ce sera peut-être un épisode à venir mais pas bien loin, quelques rues peut-être. Car nous avons l'option "on doit vivre près des hôpitaux". J'aimerais d'ailleurs plus aller voir des expos que des médecins pour moi, pour lui, pour elle, pour ma mère ...  On ne changera pas de ville, attends vivre ici c'est un sacerdoce, tu avances, "droit au but". 

Nous avons pu vivre par procuration une IMG dans une autre région où visiblement l'éthique et la génétique sont mis à mal par la religion. Youhou ! l'enfer sur Terre. Et puis des diagnostics pourris dans des hôpitaux qui méritent juste de fermer, question de sécurité et santé publique !

Cet été nous fêterons nos 10 ans à Marseille, et pour moi c'est bien grâce aux médecins locaux que je suis encore là. 

Bon de là à habiter n'importe où pour être redevable, niet. Ici tout bascule d'une rue, d'un quartier, d'un village à l'autre. La perception des gens aussi. Et pour l'école c'est soit la cour des miracles soit un peu "normal" (je le sais j'ai bossé dans les deux). 

Il y a deux mois, j'ai eu en boulet une donation avec une particularité, appartement me revenant à la disparition de son occupante. Me voila plongée dans les emmerdes et contrairement à un viager je voulais le recevoir en "cadeau" le plus tard possible, vu que c'était ma grand-mère. C'était, car elle est décédée il y a dix jours. 

2015 ne nous gâte vraiment pas. J'espère que la suite sera meilleure, surtout que nous sommes suspendus à des résultats d'analyses pour Le Mec (moi je retarde depuis un an un rendez-vous que je redoute), que nous anticipons un refus de place en école privée et imaginons un déménagement express pour aller vivre près d'une "bonne" école dans laquelle la particularité de Midinette sera plus lissée avec le niveau de la classe. 

Vivement les 7 ans de blog avec que des bonnes nouvelles. 

Bon si tu pensais que j'allais te parler water detox, scandale des billets sponsos, alerte à l'ananas, et autre injustice de cellulite, tu t'es trompée de crèmerie. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Heidi_13 à 13:39 - Révélation existentielle - Commentaires [6] - Permalien [#]