Une note blanche

Une note blanche au fil de mes découvertes. Une façon de noter noir sur blanc mes coups de coeur. De la déco, du design, de l'art ... et un tas de futilités !

16.01.15

Moi, vieille, grosse, moche et endettée

 

youpi

Ah, ah, nouvelle année, de nouvelles étiquettes qui tombent !

 

C'est un fait pour tout le monde, on prend tous un an dans les dents. Mais pour moi visiblement on dirait que tous les indicateurs clignotent. 

- en décembre, la pharmacienne m'a fait son sketch réservé aux petits vieux : "je vous ai glissé un petit cadeau dans le sachet, rho je vous le dis, c'est un calendrier avec le nom de la pharmacie, comme ça si vous avez besoin d'appeler vous avez le numéro sous les yeux". Je vous précise que la pharmacienne a mon âge, connaît forcément le mien avec ma carte vitale. Youhou ! on fête ça ? un cadeau d'enfer ! :S

- je reçois le catalogue Damart sous blister même pas anonyme. Pire encore, en énorme mon nom apparent (comme si j'étais équipée de lunettes cul de bouteille) et juste en dessous "merci de vos 8 années de fidélité". 

Ce rigolo de facteur se plante en plus de boîte aux lettres et comme ça ne suffit pas l'un de mes gentils voisins chez qui le fascicule arrive le dépose sur les boîtes aux lettres. Comme ça, plus aucun mystère, je suis une cliente Damart. 

- pire encore, on monte d'un cran dans la vieillesse. Sur ma boîte mail bidon, je reçois du rêve : Daxon ! le site me promet un plaid affreux qui n'est pas à mes goûts en cadeau et comme je suis nouvelle d'adorables mouchoirs brodés de petits animaux. Des mouchoirs en tissu !!! et pourquoi pas la couverture chauffante ??? 

- dans la rue, un papy me demande si je peux lui indiquer son chemin "mademoiselle", plus loin des ados en troupeau "pousse toi y a une dame qui veut passer, priorité aux gens âgés". 

 

Ma grand-mère dit toujours que les gros (oui elle fait dans la dentelle, crânant dans son petit 34) font toujours plus vieux que leur âge, c'est comme ça. Est-ce la piste ? 

- hier, j'ai reçu le catalogue Taillissime alors même que je n'ai rien commandé à La Redoute l'an passé et encore moins des fringues pour moi. Et que j'aimerais bien recevoir leur catalogue AM-PM par contre. Merci La Redoute !

- m'étant pété une rotule (ah les accroches, c'est le parcours du gros d'avoir mal aux genoux, sauf que je n'ai mal qu'à une seule, je suis grosse que d'un côté ? c'est encore plus mal fichue), j'ai dû aller chez le kiné. Et qui dit kiné dit short à acheter. Comme si depuis la naissance de Midinette je mettais des shorts ... et pire des shorts en molleton. Direction Décathlon, entrée avec le sourire, sortie avec un short en XL. Et après ça, on dit que le sport c'est pour tout le monde. Désolée, mais j'achète des jeans en 42, et il me faut du XL chez eux. 

 

Il est bien rare que je fasse du shopping et encore moins en magasins physiques. C'est tellement mieux de ne pas avoir à se fader les commentaires des vendeuses. Mais je fais parfois des entorses à cette règle.

- Et c'est chez Séphora que par deux fois j'ai crû faire manger les tiges de papier aux "conseillères de beauté".

Pour Noël, en caisse chez Séphora on me propose un make-up flash à prix cassé, je décline. La gentillesse tombe : "de toute façon en 5 mn on n'aurait pas eu le temps de faire grand chose sur vous". 

Une autre fois, demandant justement conseil pour une crème de jour, je me suis vue me faire descendre en moins de deux minutes. L'examen clinique était inutile, pif paf pouf, le détail qui dézingue : teint terne, vaisseaux dilatés, cernes, peau mixte, zone T, points noirs, rougeurs, boutons. Stop on arrête là, de toute façon il manque quoi ? la barbe et la moustache ? la sympathique dame m'a toutefois indiqué que dans mon cas sévère (ce sont ses mots) elle ne voyait qu'une seule crème de jour et encore ne pouvait pas m'assurer de garantie tant on partait de loin. 83 € le petit tube, aucun échantillon possible ni même de testeur "à ce prix, on ne peut pas se permettre de gaspiller un testeur, puis vous savez 83 € dans votre cas, vu que c'est le dernier recours, vous n'avz pas le choix" 83 € que je n'ajouterais pas à ma super carte Séphora, nomého. 

 

Mais ce n'est pas avec ce non-achat que je me suis endettée. 

J'étais endettée sans que quiconque ne m'en avertisse. 

- Rotule en vrac, passage à la pharmacie la plus proche du cabinet du médecin (en clair à perpét de chez moi vu que je ne me fais pas soigner dans mon pâté de maisons). Bonjour ! je viens faire le plein de ce qui vide le budget de la Sécu. Hopla mon ordonnance en papier recyclé et ma carte vitale avec ma photo où je n'ai pas eu le droit de sourire.

Et là, je vois le visage du pharmacien se fermait. Hummm, il va me sortir qu'il n'a pas tout en stock comme tous les pharmaciens du coin. Non, il chuchote je dois vous demander si vous régler votre dette ce jour ou pas. Pardon ? WTF ? oui les 18.36 € que vous n'avez pas payé en février 2014. Gloups. Comment peut-on contracter des dettes à la pharmacie ? explications faites : l'employée a mal renseigné le champ du pourcentage de remboursement accordé par ma non généreuse mutuelle (alors que j'ai le contrat "confort", le best of possible mais dans les faits c'est peanuts le best of). La mutuelle a remboursé le bon pourcentage et a renvoyé un courrier "t'avais qu'à bien faire ton job, on paie pas l'écart et on te dira pas le numéro de téléphone de l'assurée". C'est donc lors du prochain passage à l'officine que l'ordi a clignoté "alerte alerte, fugitive de la sécu !". J'ai donc réglé mes dettes. 

Je commence donc l'année du bon pied. Le moral ne peut que remonter. :)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Heidi_13 à 13:47 - Révélation existentielle - Commentaires [4] - Permalien [#]

Fin »