Une note blanche

Une note blanche au fil de mes découvertes. Une façon de noter noir sur blanc mes coups de coeur. De la déco, du design, de l'art ... et un tas de futilités !

14.02.15

Prendre le volant et finir par se faire prendre pour un con (avec Saint Christophe, Saint Thomas et Sainte Rita*)

 

constat_amiable

La règle du jeu quand tu prends le volant c'est de respecter le code de la route. Mais comme dans tout jeu de société, il y a les tricheurs. 

Et il y a même des viviers de tricheurs. 

Pour ceux qui vivent ici ou qui ont eu une expérience dans un taxi au Maroc ou en Tunisie, c'est limpide. Le premier qui passe à la priorité. Celui qui veut doubler il double ou s'insérer alors qu'il est déjà sur un zébra il passe et il lève la main pour dire "merci je t'ai niqué mais j'te dis merci". Le feu tricolore c'est une déco, tu t'en fous. Les panneaux, mais ça sert à rien. 

Je me souviens encore de ma candeur lorsqu'une voiture nous est arrivée dessus à contre-sens vers l'hôpital militaire Lavéran et que j'ai sorti naïvement au Mec "il a peur de rien lui, doubler tout le monde alors qu'il y a les flics". 

Euh Chérie, t'es pas dans un film mais c'est une course poursuite et moi j'ai juste eu le temps de monter sur le trottoir pour pas me le prendre.

Ah oui. 

Fin de l'épidose "Mais qu'est-ce qu'on fout ici ?". 

Ma crainte. Notre crainte. C'est d'avoir un accident ou sur le lieu d'un accident et finir par faire partie du scénario. Parce que cabrer un scooter et décider comme ça de faire un 8 ça passe souvent dans la tête de certains. Et n'est pas cascadeur qui veut. 

Jusqu'à présent, nous n'avions donc jamais eu à remplir de constat et encore moins à craindre de finir à l'Evêché (Hôtel de Police central). 

Dans ce contexte de Trop belle la ville, nous avons eu un accrochage mineur. De la tôle, ouf ! et que la nôtre, encore plus ouf !

Sauf que si nous étions en possession à nous deux de nos 24 points, d'une assurance, d'un véhicule à nous, sans alcool/drogue/médoc. En face, c'était plus ... compliqué et moins courtois. 

Je vous la fais courte. 

Ton mec il est assuré, il est en tort à 100 %, j'ai pas que ça à foutre je me barre. 

Comment vous dire cher Monsieur qui pourriez être mon père ? votre véhicule n'est pas si en règle que cela. Vous êtes à l'arrêt, stationné en plein passage piéton, je crains manifestement que ce soit les assurances qui déterminent si les torts sont partagés. Mais ce n'est pas un souci. En effet, nous sommes assurés tous risques et nous prenons notre part de responsabilité. 

La réponse fut rapide : vous vous démerdez, je me casse. 

Moi j'avais rdv, j'ai bien été obligée de partir. 

Sauf que Le Mec s'est vu entendre dire "appelle la police". Le Mec est du genre calme et discipliné Allo la police (youpi ya quelqu'un ! parce que notre voisine frappée par son mec, Gaston, y a personne qui répond depuis deux portables et un fixe, ah si, hourra au bout de 11 minutes, ah ben non ça a raccroché, je m'étais habituée à "vous avez appelé la Police, ne quittez pas", ah ça ne non ne me quitte pas !).

Au téléphone la dame invite le monsieur à l'exercice de style du constat. Le monsieur réinvente l'histoire et dit à la dame que Le Mec n'a rien compris et qu'évidemment il a le sens civique et va le remplir. 

Tu la connais l'expression la faire à l'envers ? 

Deux malheureux grifouillis avant de tout cesser. Rappel à la police. Oui, oui, le monsieur ne comprend rien, je continue de remplir mais il me fait perdre du temps à rien comprendre. 

Puis balançage de constat. Photos sous tous les angles. Insultes et menaces. 

Rappel à la police. 

Tu te demandes ce que fais la police quand tu appelles et que ça ne répond pas. Ben parfois elle fait allo j'écoute ouais je sais y a des cons, fais avec mon gars. 

Une dame (toujours, les mecs sont à l'apéro) donne l'info : déposer plainte au commissariat de secteur. 

Vroummm, le commissariat bonsoir. 

Ouais c'est pour ? 

On a eu un accrochage et lors de l'écriture du constat, il y a eu délit de fuite. 

Ouais et ? (mâchouille son chewing-gum et a du bol de ne pas m'avoir eu quelques années/mois plus tôt parce que je lui aurais fait dessiner des ruminants en heure de colle). 

Et bien on vient sur conseil de l'agent eu par téléphone au 17. 

C'est pas vrai, c'est des conneries. Refermage de cahier à spirale grand format petit carreaux 196 pages servant à enregistrer les passages. 

Pardon ? votre collègue nous a dit de venir.

Ouais et moi je vous dis que c'est des conneries. Un constat c'est à l'amiable. Si vous êtes pas d'accord, y a pas de constat. Vous envoyez votre constat seul à votre assurance. 

Mais euh ... et j'ai rien à part un nom et la photo de la plaque. C'est insuffisant. Pas de signature, pas d'assurance, et si la plaque est volée. 

Et là. Les 4 présents à attendre leur tour étaient de notre côté à tous les sens. Une logique implacable. Tu es de bonne foi et tu te fais refouler. 

Vous sortez maintenant messieurs dame s'il vous plaît. 

Bonsoir. 

A ce jour, je peux vous dire que dans ce cas, la franchise est pour notre pomme. Pas de signature du conducteur, la témoin s'est rétractée (tu m'étonnes). Et un assureur à l'autre bout de la France qui tombe de l'armoire quand il découvre le scénario. 

Mais ce n'est rien face à la trouille que j'ai eu de rentrer de mon rdv en découvrant Le Mec planté pour de la tôle. 

Quant au commissariat, ça ne fait que confirmer ce que je savais déjà ... ayant eu par le passé à batailler pour ne pas que Le Mec finisse avec les bracelets alors que nous venions pour une main courante (menaces de mort) à défaut de pouvoir déposer plainte, ou encore la fois où dans les Alpes nous avons signalé des moutons sur une nationale et où le boss a ri devant son équipe "qui c'est qui veut faire un méchoui les gars ?" j'ai simplement glissé que ce serait difficile à proposer comme menu aux parents de ceux qui risquaient de se tuer sur cette route. Nous avions notre conscience, eux la leur. Le Mec excédé a alors sorti sa carte de visite de l'époque. Ca n'a plus ri du tout et c'est giro et sirène qu'un véhicule est parti voir 5 km plus loin les petits moutons. 

 

* Saint Christophe est le saint de voyageurs et souvent présent dans les voitures (euh si si mon père a eu un aimant, OK c'était dans les années 80, on est joyeux dans la famille). Saint Thomas, vous le connaissez c'est celui qui croit que ce qu'il voit. Et Sainte Rita est la patronne des causes désespérées. 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Heidi_13 à 11:02 - Révélation existentielle - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Mon père aussi avait une médaille Saint-Thomas dans la voiture (moi, j'ai un désodorisant Hello Kitty)(chacun son porte-bonheur :p).

    C'est quand même fou, cette histoire... La dernière fois que j'ai eu un accident (et le seul), la voiture (en tord) appartenait à l'entreprise du gars qui m'a grillé la priorité... Alors, il pouvait admettre ses tords, il s'en foutait royalement o_O (par contre, je me suis un peu révoltée contre mon assurance qui ne voyait pas bien où j'avais raison o_O)

    Posté par Youggie, 16.02.15 à 16:54
    • Depuis, on est encore plus vigilant et stressé de prendre la voiture. :/

      Posté par Heidi_13, 16.02.15 à 18:05

Poster un commentaire