Une note blanche

Une note blanche au fil de mes découvertes. Une façon de noter noir sur blanc mes coups de coeur. De la déco, du design, de l'art ... et un tas de futilités !

09.03.10

Boudeuse

bon_pour_un_caprice

Libelul prétend à juste titre que je suis capricieuse ! je vous dois quelques explications sur ce trait de caractère qui m'est venu assez tard.

Enfant, je ne réclamais jamais rien, il fallait me tirer les vers du nez pour savoir ce que je rêvais d'avoir. Du coup, je n'ai jamais eu de livres Monsieur et Madame, ni les "magnifiques" Mon petit poney que purée, parmi la nombreuse famille, personne n'y a pensé, famille je vous hais ! (non, pas tous) Certainement frustrée par ces manques, j'ai pris ma revanche (un peu trop peut-être, mais on ne se doute pas de l'ampleur du gouffre laissé par l'absence des Mon petit poney).

Idem pour les friandises, je ne réclamais jamais rien. Aucune crise en caisse pour avoir des bonbons, ni devant le marchand de glaces, je baissais la tête, le regard en coin, au point de faire honte à mes parents qui passaient pour des sans coeur. Et si on me demandait "veux-tu une glace ?" j'haussais les épaules, et osais à peine sortir "oui, si tu veux". Heureusement qu'à l'époque l'aide à l'enfance n'avait pas de numéro gratuit, les gens auraient appelé pour signaler mon cas.

Depuis, donc, j'ai sacrément intégré dans mon vocabulaire le "je veux". Car le conditionnel est un temps de conjugaison pourri. "Je voudrais." On le sent bien à l'oreille, que la suite ne sera jamais exaucée. "je voudrais + pronom relatif ou groupe nominal ou verbe ...." STOP ! tu l'auras pas ton souhait !!! et dans l'apprentissage des langues étrangères, on nous refait le coup avec des contionnels. Pfff, quel monde de frustration !

Oh rassurez-vous, je suis raisonnable ou pas. Mais j'ai un secret : je calcule bien mon coup, je prends mon air de chien battu (celui que j'avais quand je passais devant le marchand de glaces), je ne dissimule pas la joie que m'apporterait ce souhait, je rabâche au Mec, que quand même nous sommes mortels, que la vie nous rappelle au quotidien qu'il faut en profiter, qu'il faut en profiter avant que la maladie ou un accident nous plombe l'avenir, qu'on n'emmènera pas nos comptes au cimetière ... et là, pour stopper ma litanie, Le Mec capitule, me serre dans ses bras, me dit que "oui, ma chérie, t'as raison (j'ai toujours raison !), faut qu'on en profite".

Ne suis-je pas une parfaite profiteuse femme rusée ? :D

Dans le cas, où non franchement ce soit déraisonnable (un exemple ? une sculpture de Gosti "Icône paillarde" à 17 000 € que je ferais tout pour l'acheter sauf que vu son poids, impossible de la mettre chez nous sans qu'on ne traverse les étages), et bien je boude. Dans le cas présenté ci-avant, je me suis résignée à ne pas pouvoir l'acquérir (somme démente, et louer un box pour la stocker c'est complètement con). Mais pour des petites folies, je boude (et en prime L'Ex Mec et Le Mec ont ce point commun de me trouver touchante et craquante quand je boude, car je boude au quart de tour, bon je ne garantis pas aux célibataires que ce soit la méthode pour faire craquer les mecs, L'Ex Mec ... aucune idée s'il est casé, et Le Mec est un modèle unique que je ne suis pas prête de laisser filer) et je menace de "et si jamais ça n'est plus en vente le mois prochain", "et si jamais je meurs avant le mois prochain".

Cela dit, demain c'est mon anniversaire, et je ne sais pas ce que je veux bien que mon blog regorge de choses qui me plaisent. Le cadeau que je voulais n'est plus en vente. J'ai découvert ça hier soir, autant dire que j'ai bien dormi :/ Ok, c'est matérialiste, mais je le veux depuis deux ans (oui, c'est un peu cher). Et là, hop, "article indisponible, non reconduit" et Google ne me le trouve nulle part, ah si au Canada en occasion. Pff !!!! si ça ne vaut pas une autorisation de caprices à vie ça !

Et vous, quel est votre pêché ? vous noterez que le mien est quand même extra, et en plus il ne fait pas partie des sept pêchés capitaux ! car OK, je veux, mais je n'envie pas, je ne suis pas jalouse (j'ai ma théorie du "c'est pas pour autant qu'ils sont plus heureux que moi"). Et je suis peut-être boudeuse mais pas rancunière.

PS : inutile de me dire que je suis une petite merdeuse capricieuse qui mérite des claques. Des claques, je n'en ai pas besoin. :D

PS' : "je veux un corps de rêve", ça ne s'exauce pas sans efforts et bistouri, j'ai laissé tomber depuis longtemps ce souhait. Idem pour les "je veux (façon Miss France) un monde en paix, et tout le reste" ... utopie !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Heidi_13 à 12:00 - Révélation existentielle - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

    LOL. Toutes les excuses sont bonnes à prendre.
    Pareil tout pareil et en général je sais que j'ai gagné quand invariablement Laurent ne répond plus, car j'ai utilisé l'argument qui tue. En fait c'est simple il suffit de le trouver.
    Et moi j'adore chercher.

    Bon j'avoue je suis très colérique aussi donc Laurent flippe de me voir rentrer en mode boudeuse+crieuse

    What !!!??? Your birthday tomorrow ??
    C'est quoi le truc que tu voulais ?

    Posté par Libelul, 09.03.10 à 12:26
  • La colère ? je ne connais pas et je ne pratique pas. Je sursaute déjà quand quelqu'un parle fort, alors je ne suis pas prête à me faire peur. Puis le silence est bien plus efficace qu'une colère. Prends en de la graine !!!

    Je voulais le miroir Mirallmar d'Eduard Samso.
    (déjà vendu que par Voltex et un ******* de commerçant hautain de ma super ville qui ne veut pas faire la livraison car c'est fragile et encore moins la fixation. Monsieur compte sur notre voiture, notre assurance en cas de casse, et notre perceuse ! à 1500 € je trouve ça gonflé !!!)
    J'ai attendu car on doit faire des travaux et c'était idiot de l'avoir au milieu du chantier.
    Me voila bien avancé.

    Posté par Heidi, 09.03.10 à 12:35
  • Bravo ! Je me suis régalée en te lisant...ce qu'il en ressort : que tu dois être une gentille capricieuse ! ça donne envie de te connaitre encore plus ! surtout ne change pas !

    Posté par La Parisienne, 09.03.10 à 14:03
  • je vois très bien l'enfance que tu décris... trop bien élevée sans doute, comme moi! j'apprends à me soigner, j'en suis encore au stade du "je voudrais", pas encore au "je veux"... (et il faut que j'apprenne parce qu'à force de faire un boulot sur deux en quasi bénévolat, je vais vraiment me retrouver sur la paille...)

    Posté par flou, 09.03.10 à 15:55
  • Je te comprends moi aussi je suis une adepte du "je veux" ! Après tout, ce n'est pas j'aimerais ou je voudrais hein, non non, je veux, vraiment. Pour autant j'évite de bouder car je sais qu'on ne peut tout avoir !! (J'ai dit que j'évitais, pas que je ne boudais pas, non surtout pas !)

    Posté par Loupy, 09.03.10 à 18:46

Poster un commentaire