Une note blanche

Une note blanche au fil de mes découvertes. Une façon de noter noir sur blanc mes coups de coeur. De la déco, du design, de l'art ... et un tas de futilités !

15.10.09

Sur le pavé

ottmar_horl

L'artiste allemand Ottmar Hörl présente l'un des 1 250 nains de son oeuvre.

La ville bavaroise de Straubing était envahie mercredi par 1.250 nains de jardins faisant le salut hitlérien, bras droit en l'air, un projet artistique provocateur visant à dénoncer l'extrême droite.

L'artiste Ottmar Hörl a déjà présenté ses gnomes en Belgique, en Italie et dans deux galeries d'art allemandes, mais c'est la première fois qu'ils sont exposés en public en Allemagne.

"C'est une oeuvre qui vise à pousser les gens à réfléchir et à réagir" contre la poussée de l'extrême droite en Europe, a déclaré à l'AFP l'artiste allemand.

En juillet, le parquet de Nuremberg  avait ouvert une enquête pour voir si le fait d'exposer l'une de ces miniatures provocatrices de 40 cm de haut dans une galerie était contraire à la loi allemande.

Les saluts hitlériens et tout autre symbole nazi sont illégaux en Allemagne depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale.

Le parquet avait finalement accepté l'argument de l'artiste, qui affirmait ridiculiser les nazis avec son oeuvre, et non faire leur promotion.

(Photo et texte AFP)

jochen_gerz

2146 pavés - Place du Monument Invisible - Sarrebruk - Jochen Gerz - 1993

gerz

En 1990, Jochen Gerz entreprend clandestinement, avec l'aide de ses étudiants de l'école des Beaux-Arts, de desceller petit à petit les pavés présents sur la place du château de Sarrebruk, ancien quartier général de la Gestapo. Chaque pavé est gravé du nom d'un cimetière juif d'Allemagne. Projet « sauvage » et réalisé de nuit au départ, il a été ensuite soutenu par le parlement régional.

Les cimetières - traces d' un passé - rendus présents par leur nom redeviennent des traces invisibles par enfouissement de la face inférieure des pavés gravés. Les photos, l'action sociale générée par le projet sont alors les traces de cette oeuvre "invisible".

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

    Ouf ! Je préfère ma version un chouille plus kitsch et innocente... Quoique les nazis, côté kitsch, en terme artistique, ils sont allés assez loin ! En souvenir : une expo sur le kitsch nazi, vue dans les années 1980, assez gratinée...

    Posté par Anne, 21.10.09 à 17:14

Poster un commentaire