Une note blanche

Une note blanche au fil de mes découvertes. Une façon de noter noir sur blanc mes coups de coeur. De la déco, du design, de l'art ... et un tas de futilités !

23.03.14

Youpi un samedi avec T'choupi

 

slide_tchoupi

 

Source

Un mail de Vente-privée, un -50 % bien mis en avant sur les places de spectacle (ticket-minute.fr) et voila comment nous en sommes arrivés à passer notre samedi après-midi avec T'choupi. 

Le speetch copié-collé :

D’après le personnage et l’univers de T’choupi crées par Thierry Courtin.

L’histoire :
T’choupi a invité ses copains Pilou et Lalou : ils s’amusent bien et font les fous quand papa annonce à T’choupi qu’aujourd’hui c’est… l’anniversaire de maman !
Catastrophe, il doit vite trouver un cadeau…Avec ses amis, il réfléchit : un beau dessin ? des bonbons ? Un hérisson ?
Non ! T’choupi a une meilleure idée : une fête avec des ballons et de jolies fleurs…
Mais chut ! c’est un secret.
Pour la recette du gâteau, T’choupi demande conseil à mamie :du chocolat, du sucre, des oeufs et… Dring-dring !
Oh non, pourvu que ce ne soit pas maman ! Rien n’est prêt !

  • Histoire de : Jean François Bordier
  • Mise en scène de Caroline Duffau et Stéphane Guérin-Tillié
  • Lumières : Charles Gratecap
  • Musiques : La manufacture Sonore et Beautiful Brothers
  • Chorégraphies : Gladys Gambie
  • Décors : Rob Whittle pour And Max

 

Les + :

- Spectacle au Silo, donc bus et tram, inutile de prendre la voiture, prier Sainte Rita pour avoir une place, arriver trop en avance ou trop en retard. 

- Pas de vendeur de ballons à l'hélium (vendus 7 €). 

- Une boutique T'Choupi suffisamment discrète pour être éviter et ne pas se retrouver avec un fabuleux souvenir. 

- Un accueil agréable et aucune fouille de sac (malgré le règlement indiqué sur le site, nous avons pu entrer avec une bouteille d'eau, chose impossible au Dôme).

- Un personnel facilement identifiable.

- Des toilettes propres (bémol : pas de table à langer, Ok, OK, le Silo c'est pas une nurserie mais bon ...). 

- Un spectacle sans avoir besoin de mettre des boules Quiès (au Pasino et au Dôme c'est intenable le niveau sonore même pour un spectacle jeune public).

- Un joli décor reprenant les codes du dessin animé, de beaux costumes. 

- Pas de longueurs, même lors des chansons, elles sont courtes et c'est parfait. Très bon rythme de la narration, Midinette n'a jamais décroché.

- La courte entracte. 

- La sortie rapide par escalator et le passage non obligé devant la boutique. 

 

Les - :

- La gestion chaotique de la billeterie et la répercussion pour les placeuses. Tickets, billets imprimés, nous étions nombreux à avoir les mêmes numéros de place. Bordel assuré et par facilité les placeuses ont casé les spectateurs comme elle le pouvait, pour éviter les esclandres, premiers arrivés, premiers assis et ensuite grand jeu de chaises musicales, de Tétris ...

- Le manque de réhausseurs. Certes la salle n'est pas destinée à accueillir des cars de gamins de 3 ans, mais le stock présent n'était pas suffisant. Là encore premier arrivé, premier servi. 

- Les sièges en un mot : raides ! Fatche de ! ce sont des fauteuils strapontins, certes j'ai le poignet fragile mais pour maintenir la bête, tenir le réhausseur et planter Midinette dessus, c'est sport ! pour comparatif, le confort est identique aux sièges de la RATP. La RTM c'est la Rolls à côté. 

- Avoir une place au balcon, c'est simple on est à angle droit de la scène. L'inconfort du siège n'aide pas. Mais comme nous ne voulions pas gagner un torticolis on s'est arrangé avec nos vestes pour créer un semblant de dossier avec l'accoudoir.

- Les vendeurs de livres et de "lumières" avant le spectacle et pendant l'entracte, qui déambulent entre les sièges. 

- Les gens qui ont cédé et acheté les "lumières" et leurs morveux qui les ont utilisé tout le temps du spectacle. Effet stromboscope assuré.

- Les parents qui surfent sur leurs smartphones ou qui comptent revoir le spectacle à la maison et filment tout. 

 

Et bonus : Midinette qui trépigne d'impatience dans le tram et scande bien fort "Oui-Oui" euh chérie, c'est T'choupi que l'on va voir "nooooon Oui-Ouuuuuiiiiii". 

Pour comparatif, nous avons été au Dôme pour un spectacle de Marseille Espérance et au Pasino pour deux arbres de Noël avec la troupe Il était une fois (pseudo conte de fées, robes kitchouilles, playback malheureux, et meneuse de revue avé l'accent "allez lez'ein-fan-euh, tous ein-sembles"). 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Heidi_13 à 21:31 - Révélation existentielle - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

    Quand j'ai vu ton titre, j'ai cru que tu avais hérité de la peluche Tchoupi pour le week-end (et donc, raconter son week-end et prendre des photos) ... Déformation professionnelle ! :-p

    Posté par Sabine, 25.03.14 à 19:10
    • Hé non, je n'ai adopté personne le temps d'un week-end ... mais ça viendra. je me souviens qu'en maternelle je crevais d'envie d'embarquer la tortue de terre, et quand est venu mon tour, j'ai eu droit à un poisson rouge. Pas youpi du tout !

      Posté par Heidi_13, 25.03.14 à 20:33

Poster un commentaire