Une note blanche

Une note blanche au fil de mes découvertes. Une façon de noter noir sur blanc mes coups de coeur. De la déco, du design, de l'art ... et un tas de futilités !

23.01.14

En vrac

 

Source

 

Le tout venant, c'est ici ? Ok je décharge !

- Toutes mes cartes de voeux sont parties ! yes ! cette année je n'ai pas adapté la carte à mon amie malvoyante. Mais je suis sure qu'elle trouvera quelqu'un pour jouer avec la cocotte de voeux. Merci May (vie de miettes) ! je me suis servie de sa cocotte comme base, j'ai changé certains textes et surtout personnaliser l'intérieur. 

- J'ai cessé de compter les jours de pluie. J'ai acheté des fausses bottines en caoutchouc Melissa. Moi ce sont des shoes fashionista sur Ebay. Noires avec un noeud "nude" devant. Reçues hier et il ne pleut plus. Mais au prochain déluge, je pourrais sauter dans les flaques comme Midinette (seule motivation pour la faire sortir en cas de pluie).

- Parlons météo, c'est funky. Midinette nous joue l'exagération. Sur le palier, elle grelotte, en bas de l'immeuble, elle se mord les lèvres. 9 °C le matin? pas sûr que ce soit encore cet hiver qu'elle fasse de la luge. Quoi que casquée, emmitouflée dans sa combi, ses bottes, elle adore en faire ... dans le salon de mes parents. Championne du monde de luge indoor ! pas peu fiers les parents. Ouep !

- J'ai inventé un mot, si ! tadaaaaa : le séchomatic. Vous connaissiez le lavomatic. Et bien nous nous avons le lave-linge chez nous, mais par acharnement des nuages, le linge sèche dans l'immense tambour de la laverie automatique, loin à l'autre bout du quartier. Midinette adore cette sortie récréative. Passer sa tête dans tout les tambours, ça a l'air top. 14 minutes à tuer le temps. 1.20 €, pas cher comme sortie.

- Deux ados englués comme des escargots (à leurs téléphones en plus de leur vie sexuelle mise sous silence, rapport à la promiscuité des lieux de notre mini loft) ont débarqué chez nous le week-end dernier. Opération shopping et soldes suivie de la visite Mucem et Villa Méditerranée (et je ricane intérieurement quand à l'entrée de la Villa Méditerrannée on me sort "vous êtes déjà venus, vous connaissez" ouep, je viens voir cette belle coquille vide à l'entrée gratuite avec tous les péquins qui viennent chez moi). Nous avons pu remarquer que prendre les repas avec des ados c'était petit déjeuner, déjeuner, dîner, bruncher avec leurs centaines d'amis Facebook. J'ai bien failli confisquer les portables mais leurs regards médusés suivis du "mais tout le monde fait ça" m'ont laissé sur le carreau des vieilles biques. 35 ans dans 3 mois, et même pas accro à mes faux amis, pff, j'ai raté ma vie virtuelle.

- Chez Primark, j'ai testé les cabines d'essayage. Trop bien ! Oui, ça fait la bouseuse qui débarque. Se débarasser du panier qui part au vestiaire, essayer sans avoir des tonnes de saletés (comme chez H&M, beurk ! d'ailleurs il doit y avoir des concours de cabines crasseuses, je ne vois que ça !), repartir d'un autre côté, et récupérer son panier.

- Cela fait 15 jours que je n'ai pas mis les pieds chez le dentiste : un record ! par contre cela fait plus de 6 mois que je n'ai pas été chez le coiffeur. Cherchez l'erreur. 

- Je dois me fouetter pour enfin prendre le temps de pointer mes remboursements de mutuelle pour ma bouche en or. 

- Le sapin trône toujours dans le salon, faudra régler son cas ce week-end.

- J'ai zappé vos blogs depuis tellement de temps que j'espère que vous êtes toutes toujours en vie. J'ai appris le décès en décembre de Grain de Peau Laine. Ajouté au décès de 2Ps il y a quasi 2 ans jour pour jour, ça me glace. Que le crabe nous fiche la paix !

- Allez pour finir sur du rigolo, j'ai un nouveau voisin (en face), il n'a pas de rideau et j'ai vue sur son appart quand j'étends le linge. Ahhh, ça sent le fantasme de la Desperate housewive. Pompier, Corse, fan de l'OM, qui a un écran télé immense, fait des pompes, a un cabriolet .... ouf, depuis hier, il y a une fille ! Le Mec a bien crû que je me rinçais l'oeil à chacune des lessives (et ici c'est Mère et Père Denis !). 

- Sinon ben, je repousse toujours mon premier Red Bull, mais ce n'est pas des ailes qu'il me faut, c'est du repos. Mais on verra ça plus tard. 

A plus !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Heidi_13 à 23:24 - Révélation existentielle - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire