Une note blanche

Une note blanche au fil de mes découvertes. Une façon de noter noir sur blanc mes coups de coeur. De la déco, du design, de l'art ... et un tas de futilités !

01.03.12

Quel Carnaval !

le_dico_51_caramantran

Caramantran photographié hier (d'où le décalage du rdv hebdomadaire)

La vedette du défilé se nomme Caramantran. Le pauvre pantin est vêtu d'estrasses (= vieilleries, guenilles) et sa procession sous les musiques de la fanfare et une pluie de confetti s'achève avec un jugement sur la place publique. Le cortège l'accable et sa sentence est irrévocable : il sera brûlé vif. Sa mort sonne la fin de l'hiver et on peut accueillir le printemps.

Cette tradition colle avec le Carême-Entrant (d'où le nom phonétique) puisque le carnaval a lieu après Mardi-Gras et le mercredi des Cendres.

Au quotidien, si votre look est bariolé et dépareillé comme un épouvantail vous risquez de vous entendre dire que vous êtes nippé comme un Caramantran, mais heureusement la police de la mode ne vous envoie pas au bûcher.

 

Le dico 51 est un rendez-vous hebdomadaire jusqu'à l'inauguration de Marseille 2013 dans 46 semaines (précédemment : aller au ballon, un jaune, gadji / gadjo, gâtés, minot).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Heidi_13 à 22:00 - Le dico 51 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Histoire...

    C'est marrant chez nous c'est la même tradition... mais il se nomme SAN PANTZAR ^^
    Merci pour cette culture marseillaise que tu nous inculques

    Posté par Karine, 01.03.12 à 22:58
  • jamais entendu parler! j'aimer bien quand meme, l'idée de juger et condamner l'hiver, au moins jusqu'à l'année prochaine!

    Posté par flou, 02.03.12 à 08:45
  • Ah ben je connaissais la tradition de brûler un pantin pour le passage d'une saison à l'autre, mais je ne connaissais pas son petit nom ! Je me coucherai moins bête !

    Posté par Memy, 02.03.12 à 08:55
  • Hé bé

    Tu vois il m'aura fallut 28 ans et l'avènement de la blogosphère pour savoir ce que ma grand-mère voulait dire lorsqu'elle disait "té vé, le voilà lui, atifé comme un caramèntran" (qu'est-ce qu'elle me manque...) Merci pour ce dico 51, à chaque fois, tu m'espantes !

    Posté par la pintade aixoi, 06.03.12 à 18:16

Poster un commentaire