Une note blanche

Une note blanche au fil de mes découvertes. Une façon de noter noir sur blanc mes coups de coeur. De la déco, du design, de l'art ... et un tas de futilités !

08.03.10

Madame Pipi

wc

La grande classe pour la journée internationale des droits de la Femme : les toilettes ! car oui, s'il y a bien une inégalité c'est le souci du pipi. On n'en parle pas assez, et pourtant ça coûte cher à la Sécu. Le rapport ?

Deux secondes, je vous explique.

Les garçons depuis qu'ils sont petits, ils s'amusent avec leur nouille, ça fait rire tout le monde (sauf quand on est en train de leur changer leur couche, l'astuce du coton je la laisse aux mamans blogueuses). Le pipi debout, viser (ou pas), les concours contre un mur, c’est presque un loisir d’hommes libres... jusqu'à l'âge adulte où sans gêne, les mecs sortent des bagnoles, apprécient les abords routiers et en une minute c'est bouclé.

Côté filles, il faut contrarier la nature. Pipi debout, impossible ? tu vas voir comme on va t'apprendre à dire qu'impossible n'est pas français (navrée j'ai jamais abordée le pipi debout avec des copines étrangères). Petites, on ne tente pas d’aveugler de pipi nos chers parents. Dès la maternelle, on nous éduque à ne surtout pas mettre les fesses sur la cuvette des toilettes. Non, en fait ça ne sert à rien les toilettes, puisque de toute façon, on nous inculque la position écartée, façon WC turcs. C’est donc en appui sur les cuisses, abdos en action, que l’on vise la cuvette avec la crainte qu’un ricochet malvenu qui tel un boomerang nous revienne dessus. Oui, il est glam mon article ! Au collège, en boîte de nuit, il est courant de voir des grappes de filles aller aux toilettes en même temps : pas étonnant ! tiens tes affaires et fais pipi en même temps, bats-toi avec le dérouleur pour qu’il crache son papier. En voiture, il faut ouvrir les portières, ça attire à peine les soupçons d’apercevoir une paire de fesses. No stress, la méthode « WC turcs » sert encore sauf qu’il n’y a plus le WC en-dessous des cuisses. Au boulot, c’est pareil, pipi à cheval par dessus le WC mais là aucune copine pour tenir tes affaires, depuis le temps t’as trouvé la combine. Le dérouleur lui est toujours aussi avare en papier, t’as tes kleenex avec toi.

Ca, c’était pour le pipi gratuit.

Après il y a le pipi payant. Et là, on s’aperçoit que les filles sont un business sur pattes, alors autant les faire banquer, alors qu’elles, elles ne salissent pas autour de la cuvette (les mecs eux, n’ont jamais connu la hantise de mal viser, donc ils s’en foutent).

Vous noterez que le pipi féminin coûte plus cher que le pipi masculin. J’aimerais que quelqu’un de haut placé sur le trône m’explique l’origine de ce complot. N’étant pas assez gonflée, je n’ai jamais osé réclamer un tarif homme, craignant de devoir me contorsionner au-dessus d’une pissotière … mais avec notre entraînement naturel, je suis sûre qu’on y parviendrait.

A Paris, j’ai voulu tester les toilettes de  Point WC. Test au Printemps, en cabine classique (1 €). La promesse qu’une employée nettoie la cuvette manuellement après chaque utilisation ne m’a pas convaincu, ah le conditionnement dès le plus jeune âge !!! c’est donc en appui sur les cuisses que j’ai testé la cabine …. Istanbul ! ils ne pouvaient pas trouver un nom éloigné de « WC turcs » ???

Le Mec a testé une cabine « spa » (1,50 € en théorie, mais il l’a eu pour 1 € sans avoir besoin de marchander, car on ne mélange pas les torchons et les serviettes, les hôtesses l’ont casé là-bas pour ne pas déranger les cabines classiques envahies par des femmes. Cabine spa ? j’ai un peu craint qu’une charmante jeune fille l’attende avec fleuron d’orchidée sur l’oreille et le masse pendant son pipi. Rien, en fait, rien d’extra (ouf ! sauf s’il n’a pas tout dit). Par ailleurs la déco extérieure avec des rouleaux de papiers colorés Rénova me laissait penser que le papier allait être identique. Idem en cabine classique, pyramide de papier flashy sous vitrine et dans le dérouleur … du papier blanc ! frustrant ! ceci dit si c’est pour choper une allergie à un colorant, ça fait un souci en moins.

Bon, tout ça pour vous dire que ce traumatisme de la retenue conduit à de nombreux troubles chez les petites filles ou les plus grandes : et oui, c’est tabou de parler pipi, mais se retenir c’est mal pour notre appareil urinaire. Battons-nous !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

    c'est vrai que c'est pas juste que ce soit plus cher pour les filles... ça devrait pèas etre permis... voilà une idée de lutte à ma portée pour aujourd'hui, allons marchander chez les dames pipi!

    Posté par flou, 08.03.10 à 11:15
  • Tu as raison de mettre ça en lumière !!! Non mais !!!
    Les pipirooms sont un véritable pb de société... j'avais écrit une bricole là-dessus, l'as-tu lue ??? http://leblogdecocolabulle.blogspot.com/2009/11/wc-publics-courage-fuyons.html
    A bientôt, ravie de te lire en tout cas !

    Posté par Coco La Bulle, 08.03.10 à 12:18
  • REVOLUTION

    Oh armes, les filles ! Une prise des Points WC de la capitale s'impose pour faire entendre nos droits en matière de PIPI !

    Posté par Gayette, 08.03.10 à 12:59
  • Tu as raison !! C'est dingue je viens de réaliser que oui çà ne sert à rien !! DINGUE

    Posté par Libelul, 08.03.10 à 17:23
  • mais te as entièrement raison, battons nous!!!!

    Posté par kat, 09.03.10 à 00:17

Poster un commentaire