Une note blanche

Une note blanche au fil de mes découvertes. Une façon de noter noir sur blanc mes coups de coeur. De la déco, du design, de l'art ... et un tas de futilités !

04.08.09

Voir rouge

voir_rouge

Patrice Gobert, architecte DPLG / Marie-Christine Loriers, auteure

Pascal Montel, graphiste, directeur artistique / Béatrice Tollu, décoratrice

Philippe Marqueyssat / Olivier Thomas / Olivier Nourisson / Pascal Guérin  et les étudiants de Técomah

France

Ce jardin affiche rouge. Prise de position monochrome par le naturel et l’artifice : les végétaux, les paillages éclatants, les gros galets laqués, les installations, vidéos ou dioramas. Le rouge s’offre polysémique : l’attention, le danger, le pouvoir, et la vie bien sûr. Voir Rouge est un paysage de buttes plantées en un continuum végétal.

Micro-paysage, tumulus ? La conscience du profil fixe l’attention. Une ambiance d’alerte environnementale, un signal. Au-delà des conditions de nature, le jaridn interroge sur les diktats de la sécurité, des medias, de la communication omniprésente – l’environnement aujourd’hui. Rouge, qui-vive ? La symbolique de la couleur est appuyée par un dispositif vidéo.

La charmille qui limite la parcelle porte un entrelacs de lignes rouges : un ruban de sécurité est tendu sur cette scène de crime. L’idée est sur le fil : danger environnemental, phobies sécuritaires … mais rien n’est perdu car la vie est là, foisonnant dans l’éclat des végétaux. La nature gagne, la biodiversité, la communication entre les gens comme ressource.

(Texte Festival des jardins)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Poster un commentaire